Pierre-Alexandre Huguenin — Photographe spécialisé dans le portrait et le headshot basé à Genève. © 2019 Tous droits réservés.

Exploration urbaine

Pose longue et traînées lumineuses à Genève

Les températures glaciales de la saison hivernale ne sont pas vraiment propices à une promenade en ville le soir. Bien que je n’aime pas beaucoup sortir la nuit par temps froid, je me suis baladé une nuit de décembre pour faire quelques poses longues dans les rues de Genève. Dans un premier temps, j’ai voulu photographier le Léman et le Jet d’Eau, ce paysage me paraissant en effet assez figuratif selon la composition choisie. Cependant, j’ai dû changer de plan au dernier moment, puisque le Jet d’Eau est coupé à 16h en hiver… Il ne fait donc pas assez sombre pour donner aux images le rendu désiré.

J’ai par conséquent choisi l’un des sujets les plus représentés quand il s’agit de pose longue : les traînées lumineuses des voitures. Avec l’explosion du trafic à Genève ces dernières années, il est aisé de se prêter à l’exercice. En fonction de l’angle et de la composition, les traînées lumineuses peuvent conférer un style particulier aux photos. À mon sens, c’est une solution commode pour faire du “light-painting” sans demander à un ami de déplacer des sources lumineuses devant l’appareil.

Pose longue = trépied

La seule exigence pour faire ce genre de photographie est un trépied pour que votre appareil photo soit stable lorsque vous prenez la photo. En effet, pour créer des traînées lumineuses, vous devez diminuer la vitesse d’obturation pour avoir une exposition d’au moins une seconde selon le trafic. À la vérité, sans trépied, votre image serait floue, dans la mesure où vous voulez que le capteur de votre appareil photo reçoive de la lumière pendant plus d’une seconde. J’utilise un Hama Star 61, dont je suis particulièrement satisfait. Je l’ai acheté pour environ 25 euros sur Amazon. Il est très léger, et vous pouvez facilement le transporter avec son sac de voyage. Néanmoins, si vous prévoyez d’utiliser votre trépied dans des conditions extrêmes (sable, eau, boue, etc.), je vous recommande d’investir dans un trépied plus robuste comme l’Induro CLT004.

Par ailleurs, assurez-vous d’effectuer la mise au point manuellement ; pour obtenir les meilleurs résultats, utilisez la fonction “focus-peaking” de votre appareil photo pour affiner la mise au point de l’image.

La première photo a été prise un peu avant l’arrêt de tramway de la Maison de la Paix, tandis que les trois photos suivantes ont été prises après l’arrêt de bus Châteaubriand sur l’avenue de France.

Faites-moi savoir ce que vous pensez de ces images dans les commentaires 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.